Retraités fédéraux fait part des points de vue de ses membres sur la COVID-19 à un comité parlementaire

10 juin 2021
Retraités fédéraux parle des enjeux concernant les personnes âgées à un comité parlementaire.
Dans ses recommandations au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) de la Chambre des communes, Retraités fédéraux a mis l’accent sur l’importance cruciale d’une stratégie nationale pour les personnes âgées.
 

Plus tôt au cours du mois, Retraités fédéraux a comparu devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) de la Chambre des communes, dans le cadre de l’étude de ce dernier sur la COVID-19 et les personnes âgées.

Plus précisément, le comité permanent a examiné les impacts sur les plans des finances, du tissu social et de la santé de la COVID-19 sur les personnes âgées, à l’aide de mémoires et de témoignages de défenseur·e·s des personnes âgées et des soins de santé, d’universitaires et de spécialistes.

Retraités fédéraux a fait ressortir la nécessité, pour le gouvernement, de mettre en œuvre une stratégie nationale pour les personnes âgées qui optimise la santé, la sécurité financière et l’inclusion sociale, pour que tous les Canadien·ne·s vieillissent dans la dignité. Une telle stratégie devrait s’appuyer sur les principes de l’accès, de l’équité, du choix, de la valeur et de la qualité des soins aux personnes âgées.

L’Association a déposé huit autres recommandations axées sur la santé des personnes âgées, sur l’assurance que notre système de soins de santé soit fiable, durable et sécuritaire pour les personnes âgées, et sur l’atténuation des impacts de la pandémie sur la sécurité du revenu de retraite du Canada.

« Notre recommandation la plus importante porte sur les principes nationaux et les normes nationales en matière de soins de longue durée, sur le lien entre ces principes et le financement, et sur l’existence de mécanismes pour faire respecter ces principes et normes », a déclaré le président de l’Association, Jean-Guy Soulière. « Nous n’oublierons pas les leçons mortelles que la COVID-19 nous a enseignées dans les établissements de soins de longue durée. »

L’étude a été proposée par la députée Rosemarie Falk (Battlefords-Lloydminister), qui est la ministre responsable des questions relatives aux personnes âgées au sein du cabinet fantôme du Parti conservateur.

La dernière fois que le comité permanent s’est penché sur la situation des personnes âgées, c’était à l’appui de son étude intitulée Promotion de l’intégration et de la qualité de vie des aînés, qui a été déposée au Parlement en mars 2018 et qui formulait 29 recommandations. Le rapport contenait des recommandations importantes et réitérait les recommandations formulées par Retraités fédéraux. Même aujourd’hui, bon nombre de ces recommandations — dont certaines n’ont pas été mises en œuvre — sont toujours pertinentes lorsqu’il s’agit de déterminer où et comment les personnes âgées ont été le plus touchées par la COVID-19.

« L’étude de cette année arrive à point nommé et, avec celle de 2018, le résultat devrait permettre d’avoir une vue d’ensemble des domaines dans lesquels les politiques publiques doivent évoluer », a déclaré M. Soulière. « Nous voyons enfin un peu de lumière au bout du tunnel de la COVID-19, mais nous savons que cette pandémie a durement touché les personnes âgées et, avec une élection fédérale à l’horizon, nous devons maintenir ces conversations à l’avant-scène, afin que notre prochain gouvernement comprenne que nous sommes en 2021 et qu’il est plus que temps d’aborder ces questions. »

Lire le mémoire de Retraités fédéraux sur la COVID-19 et les personnes âgées.

">