Ce que vous devez savoir au sujet des REER et des FEER

Himani Ediriweera


Qu'est-ce qu'un REER? Qu'est qu'un FERR?

Un régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est un instrument d'épargne libre d'impôt qui vous permet de profiter d'une retraite confortable pendant l'âge d'or. Les cotisations versées à votre REER ne seront pas imposables avant le retrait des fonds. Considérez le REER à un moyen, de la part du gouvernement, de vous encourager à épargner en vue de la retraite.

Un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est le prolongement d'un REER. Lorsque vous atteignez l'âge de 71 ans, vous devez retirer les fonds qui se trouvent dans votre REER. Vous pouvez les convertir, sans payer d'impôt, en FERR. L'Agence du revenu du Canada (ARC) stipule que vous devez retirer un montant minimum de votre FERR tous les ans. Ce montant est taxable.

La grande distinction entre un REER et un FERR est que vous pouvez ajouter des fonds à un REER (d'un montant maximal) jusqu'à l'âge de 71 ans, à condition d'avoir un revenu. Vous ne pouvez pas ajouter de fonds à un FERR lorsque celui-ci est établi.

Le REER et le FERR permettent tous deux de faire croître les fonds qui s'y trouvent à l'abri des impôts et de faire des placements sous réglementation gouvernementale. Votre solde continue d'augmenter, jusqu'à ce que vous le retiriez. La différence fondamentale est qu'un REER est un régime d'épargne-retraite libre d'impôt utilisé pour investir en vue de votre retraite, alors que le FERR est un compte à l'abri des impôts qui vous permet de retirer un revenu lorsque vous êtes à la retraite.
 

Que sont les avantages d'un REER?

Les cotisations à un REER réduisent votre revenu imposable et vous permettent d'épargner pendant que vous faites des placements en vue de votre retraite. Plus vous commencez à cotiser tôt, pour plus vous gagnez en capitalisation, ou d'intérêt, sur ces économies.

Un REER vous permet d'investir jusqu'à 18 % de vos gains de l'année précédente, jusqu'à concurrence du seuil maximal de cotisation de 24 930 $ (2015).

Exemples :

  • Jean a gagné un revenu annuel de 45 000 $. Il a le droit de placer 18 % de ses gains, ou 8 100 $, dans son REER.
  • Jeanne a gagné 150 000 $. Elle peut cotiser le montant maximal de 24 930 $.

Toute cotisation excédentaire est assujettie à un impôt mensuel.
 

Puis-je retirer des fonds de mon REER avant l'échéance?

Le revenu que vous gagnez dans un REER est libre d'impôt, à moins que vous ne retiriez des fonds avant l'échéance. Les retraits prématurés d'un compte de REER entraîneront une retenue fiscale (ou retenue d'impôt à la source) et la perte de capitalisation libre d'impôt de l'investissement ne peut jamais être récupérée. De plus, le montant du retrait est ajouté à vos gains annuels et vous pourriez avoir à payer plus d'impôt lorsque vous faites votre déclaration d'impôts. Même si vous pouvez faire des retraits à partir d'un REER, le but premier d'un tel compte est d'épargner en vue de la retraite. Les retraits entraînent donc un coût.

En matière de retrait d'un REER, il vaut mieux le faire lorsque vous êtes dans une faible tranche d'imposition, comme au moment de la retraite. Comme le veut son nom, le REER est un régime enregistré d'épargne-retraite.
 

Quand et comment puis-je convertir mon REER en FERR?

Il est important de savoir que, lorsque vous vous rapprochez de la retraite, votre REER doit être transféré dans un autre type de régime d'épargne au 31 décembre de l'année où vous atteignez 71 ans. Pour de nombreux Canadiens, l'option la plus populaire est le FERR. Pour déterminer l'option qui vous convient le mieux, consultez votre banque ou un conseiller financier. 
 

Comment puis-je recevoir un revenu d'un FERR?

Vous êtes tenu de faire des retraits minimaux annuellement, qui sont calculés au début de chaque année et qui augmentent progressivement. Les fonds qui sont retirés d'un FERR constituent un revenu imposable.

Dans le budget fédéral de 2015, les montants à retirer ont été réduits, passant de la fourchette 7,38 % à l'âge de 71 ans à 20 % à l'âge de 94 ans, à celle de 5,28 % à l'âge de 71 ans à 20 % à l'âge de 95 ans. Ce changement vise à prolonger la durée des épargnes des personnes âgées.

Tout retrait d'un montant excédant le seuil minimum est assujetti à une retenue fiscale. Lorsque vous retirez votre montant minimum, vous n'êtes pas visé par une retenue fiscale.
 

Taux des retenues fiscales pour les FERR (estimations)

  • 10 % — retrait allant jusqu'à 5 000 $;
  • 15 % — retrait de 5 001 $ à 15 000 $;
  • 30 % — retraite de 15 001 $ et plus.

Exemples :

  • Jean veut retirer 18 000 $ pour l'année, ou 1 500 $/mois, en plus de son montant minimum. Il devra payer une retenue de 30 % sur chaque versement mensuel et recevra 1 050 $/mois (un total de 12 600 $).
  • En plus de son montant minimum, Jeanne veut retirer 4000 $ pour l'année, ou 333 $/mois. Elle devra payer une retenue fiscale de 10 % sur le total de 4 000 $ et recevra des paiements mensuels de 300 $ (un total de 3 600 $).

 

Avant de prendre des décisions sur votre REER ou votre FERR, demandez toujours conseil à un conseiller financier, pour que vos épargnes puissent correspondre à la durée de vos années de retraite.