Parler à vos parents des fraudes

Moira White
 Une fille adulte parle à sa mère
 

Lorsque vous étiez enfant, vos parents vous ont probablement interdit de parler aux étrangers.

Il peut également être dangereux pour les adultes de parler à des étrangers, même si le danger prend une forme différente. Pour voler leur argent, des étrangers peuvent essayer de gagner la confiance de personnes adultes. Et les personnes âgées, comme nos parents, peuvent être particulièrement vulnérables.

Voulons-nous vivre dans un monde où nous ne pouvons faire confiance à personne? Bien sûr que non. Nous devons toutefois nous protéger et aider nos parents, qui ont grandi à l'époque où les fraudeurs étaient moins sophistiqués, à faire de même.

Les personnes qui essaient de nous frauder peuvent nous joindre par courriel, par téléphone ou par Internet. Elles peuvent même se présenter à notre porte. Elles peuvent essayer de voler un peu ou beaucoup d'argent. Elles peuvent se présenter comme des vendeuses, des solliciteuses pour de nobles causes, ou comme des amies ou des membres de la famille ayant des problèmes. Elles peuvent prétendre livrer des prix de concours auxquels nous ne nous rappelons pas avoir participé.
 

Cela semble-t-il trop beau pour être vrai?

Si vous ne vous rappelez pas avoir participé à un concours, vous ne l'avez probablement pas fait. Si un étranger vous offre quelque chose gratuitement, il y a possiblement une attrape. Si vous êtes véritablement le gagnant d'un prix, on ne vous demandera jamais, au grand jamais, d'avancer de l'argent pour le récupérer.

Ces fraudes ont lieu au grand jour. Cela fait en sorte que nous et nos parents devons différencier les vendeurs honnêtes et les véritables représentants de bonnes causes des charlatans.

Demandez donc à ces personnes de s'identifier. Faites attention aux renseignements que vous transmettez et ne laissez jamais quelqu'un vous forcer à signer quelque chose que vous ne comprenez pas. Ne faites pas entrer des étrangers dans votre maison. Demandez des références des vendeurs et appelez ces dernières. Appelez le Services Québec – Citoyens. Téléphonez également aux organismes que la personne à votre porte prétend représenter pour voir s'ils ont des solliciteurs dans votre quartier.
 

Loin des yeux...

Certaines fraudes surviennent en votre absence. Les fraudeurs peuvent dérober vos renseignements personnels et les utiliser pour obtenir des téléphones cellulaires, des cartes de crédit et même des hypothèques en votre nom. Il n'y a pas de manière sûre pour prévenir le vol d'identité. Vous pouvez toutefois compliquer la tâche des voleurs si vous gardez vos mots de passe secrets, cachez votre NIP, ne transmettez pas vos numéros de permis de conduire ou de carte d'assurance-maladie et consultez votre rapport de l'agence d'évaluation du crédit au moins une fois par année. Déchiquetez vos factures, vos demandes de crédit non sollicitées et tout autre document sur lequel figurent vos renseignements personnels, comme votre adresse.

Gardez vos renseignements privés confidentiels.
 

La discussion

Comment avoir cette conversation avec vos parents? Parfois, il vaut mieux oublier qu'ils sont vos parents. Comment faites-vous pour avertir quelqu'un dont vous souciez, un frère, une sœur ou un ami? Parlez de ce que vous avez entendu ou lu, ainsi que des précautions que vous prenez.

Demandez-leur aussi comment ils se protègent.

Et surtout, si vous soupçonnez un problème, appelez le poste de police local.
 

Sources et lectures recommandées

Centre antifraude du Canada

Le petit livre noir de la fraude 2e édition