Yellowknife : Une ville avec deux visages

Hélèna Katz

Yellowknife.

 

 

 

Yellowknife est une ville avec deux visages très différents. L’un d’eux est un rebelle à l’esprit libre qui est né et a grandi sur les rues tortueuses de la vieille ville. L’autre est un professionnel soucieux de sa carrière qui travaille au centre-ville, où les rues sont si droites qu’on dirait qu’elles ont été dessinées avec une règle.

 

Yellowknife est nommée en l’honneur des couteaux cuivrés utilisés autrefois par les Dénés de la région. Les rebelles sont arrivés en 1934, après la découverte de l’or par le prospecteur Johnny Baker sur les rives de la baie Yellowknife. À la fin des années 1990, les feux étincelants des diamants ont attiré les professionnels modernes vers la capitale des Territoires du Nord-Ouest (T. N.-O.) après l’ouverture de mines de diamants.

 

La vieille ville

Profitez de la meilleure vue à partir du monument aux pilotes de brousse. Dédié aux pilotes qui ont pavé la voie dans le nord dans les années 1920 et 1930, il domine la vieille ville et l’île Latham. Visitez ensuite le Wildlife Café, une cabane en rondins construite en 1937, sauvée de la démolition par un groupe de résidents et récemment rénovée.

 

Inscrivez-vous à un atelier de deux heures à la verrerie de la vieille ville pour voir comment transformer de vieilles bouteilles de vin en verres, et sablez ensuite un motif nordique sur le verre pour rapporter votre propre souvenir à la maison.

 

Dégustez des poissons savoureux du Grand lac des Esclaves au Bullocks Bistro, une cabane remplie de charme avec des collants et des messages d’appréciation écrits à la main sur les murs. Regardez ensuite vers la baie Yellowknife pour voir les maisons flottantes colorées qui constituent la communauté de bateaux-maisons la plus au nord du continent. Trouvez la route Ragged Ass Road, que le musicien canadien Tom Cochrane a popularisée par un album du même nom.

 

Le centre-ville

Avec trois mines de diamants à environ 300 kilomètres au nord de Yellowknife, la ville d’environ 19 000 habitants porte bien son nom dogrib autochtone de Somba K’e, qui signifie l’endroit de l’argent. Au centre diamantaire des T. N.-O., vous en découvrirez plus sur l’extraction de diamants au territoire.

 

Visitez ensuite le Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles, où vous pourrez voir une rotation d’expositions sur le nord. L’édifice rond tout près est l’Assemblée législative. Une visite guidée vous en apprendra plus sur la scène politique ténoise, qui a la particularité de ne pas compter de partis politiques. Les 19 députés territoriaux sont élus comme candidats indépendants et ils choisissent ensuite le premier ministre parmi les élus quelques semaines après la tenue des élections territoriales. Ce gouvernement reposant sur le principe du consensus découle des traditions autochtones ténoises.

 

Vous pourriez ensuite allez vous frotter à une célébrités, en visitant le hangar de Buffalo Airways et son avion DC-3 historique, vedette de l’émission de téléréalité Ice Pilots NWT, sur la chaîne History.

 

Chaque hiver, des chemins de glace sont aménagés partout aux T. N.-O. pour relier les collectivités isolées. Imitez les conducteurs de l’émission de télé Ice Road Truckers et conduisez sur un lac gelé. Vous pourrez dire à vos connaissances que vous avez marché sur l’eau!

 

Planifiez votre voyage

Pour voir le soleil de minuit, venez près du solstice vers la fin juin, quand Yellowknife reçoit environ 20 heures d’ensoleillement et que le soleil ne se couche pas à Inuvik. Pour les meilleures chances de voir les aurores boréales, venez en automne ou en hiver. Pour de plus amples renseignements, consultez www.tnospectaculaire.com