Vancouver

Laura Byrne Paquet
Vancouver

Vancouver mffoto / shutterstock.com

Je me souviens de ma première visite à Vancouver il y a près de 30 ans, comme si c’était hier.

Avec mon amie Amy, je traversais alors le Canada à bord d’un train Via Rail avec une passe-voyage bon marché. Après une nuit de sommeil agité en voiture-coach, nous nous sommes traînées hors du train, avons traversé la gare Pacific Central et nous sommes retrouvées dehors, clignant des yeux, pour découvrir ce qui ressemblait à la Floride.

À notre départ d’Ottawa, à la mi-avril, la capitale était toujours aux prises avec la gadoue printanière. Environ une semaine plus tard, Vancouver affichait les fleurs de ses arbres fruitiers et ses pelouses épaisses. Nous nous sentions comme Dorothy arrivant à Oz, après le paysage noir et blanc du Kansas.

Bien évidemment, toute cette verdure n’a pas poussé sans pluie. Les Vancouvérois ont rarement à pelleter de la neige, mais ils habitent la troisième ville canadienne la plus pluvieuse. Par contre, la ville est également l’une des plus ensoleillées au pays pendant l’été, faisant des mois de juillet et d’août le moment idéal pour la visiter.

Que pourrez-vous voir si vous y venez? Voici quelques suggestions.

 

Le patrimoine asiatique

Plus de quatre Vancouvérois sur dix ont des racines asiatiques, que l’on reconnaît aisément à leur incidence sur la ville. Au cœur du quartier chinois, les jardins du Dr Sun Yat-Sen en témoignent. Ils ont été bâtis dans les années 1980 par 52 maîtres-artisans de Chine, en utilisant des techniques traditionnelles. Petite oasis paisible, ils abritent des pavillons, des étangs, des pins et des bambous, ainsi que des pruniers qui fleurissent en hiver.

Beaucoup plus animé, le quartier Golden Village de la banlieue de Richmond vaut le détour. Avec ses 160 magasins et son aire de restauration, le centre commercial Aberdeen est très populaire. Pendant les soirées d’été, un marché nocturne attire les promeneurs de la grande région du Vancouver.

 

Visez haut

Si vous ne craignez pas une balade à 70 mètres (235 pieds) au-dessus d’une rivière, mettez alors le cap sur l’une des attractions les plus prisées de la région, le pont suspendu Capilano. D’abord construite en 1889, la travée d’une longueur de 137 mètres (450 pieds) offre une vue imprenable. Dans le parc avoisinant, les amateurs d’émotions fortes pourront se mettre au défi en parcourant la « Cliffwalk » (une passerelle en porte-à-faux, attachée aux escarpements de granit), ou en se hissant dans les hauteurs de la « Treetop Adventure » (un chapelet de sept ponts suspendus traversant une forêt d’arbres Douglas verts, vieux de 250 ans).

Encore sur votre faim pour des panoramas contemplés de haut? Empruntez alors le téléphérique du mont Grouse. Son parcours d’un kilomètre et demi vous fera atteindre un observatoire perché à 1 125 mètres (3 700 pieds) au-dessus de la mer. Ou encore, découvrez la vue de 360 degrés sur le centre-ville que vous offre la tour Vancouver Lookout, au sommet du Harbour Centre.

 

Ne manquez pas le parc

Vous pourriez facilement flâner une journée entière dans le vaste parc Stanley, en déambulant le long de sa promenade riveraine, en parcourant ses 27 kilomètres de sentiers, en admirant ses jardins et ses mâts totémiques, en tentant votre chance sur son terrain de mini-golf, ou en visitant ses plages et son aquarium.

 

Prévoyez votre voyage

Pour de plus amples renseignements, consultez : www.tourismvancouver.com