Turkey

Patrick Imbeau
                                                                                                                                                                                    Istanbul

 

Évoquer la riche histoire d’Istanbul revient à dire que Rio possède une belle plage. Istanbul incarne l’histoire même, gravée dans la pierre. En marchant dans ses rues, vous posez les pieds à la croisée d’empires défunts, dont l’Empire byzantin (établi par les Grecs au VIIe siècle avant l’ère chrétienne), Constantinople (capitale chrétienne de l’Empire romain de l’Orient) et enfin, l’Empire ottoman.  

 

La ville moderne d’Istanbul est la plus grande de la Turquie et la cinquième en importance au monde. À cheval sur deux continents, les influences européennes et asiatiques s’y conjuguent à merveille. Comme touriste, vous serez fasciné par le chevauchement des cultures dans tous les aspects de la vie istanbulienne. La cuisine locale par exemple, marie superbement les saveurs des Balkans, de l’Asie Centrale, du Moyen-Orient et des pays méditerranéens, tout en accordant une place de choix aux produits du terroir (particulièrement prisée, la grenade s’emploie dans les salades comme dans les kiosques à jus).

 

Pour explorer Istanbul, le quartier Sultanahmet constitue le meilleur point de départ, car la fusion de l’Orient et de l’Occident y est la plus marquée. Vous y trouverez la basilique Sainte-Sophie (ou Hagia Sofia), la Mosquée du sultan Ahmed (couramment surnommée la Mosquée Bleue), la Citerne Basilique, l'Hippodrome et le palais de Topkapi, sans oublier de nombreux hammams (bains turcs) et restaurants. Aucun lieu n’incarne Istanbul mieux que la basilique Sainte-Sophie. Pendant près de 900 ans, l’édifice a servi de cathédrale orthodoxe à Constantinople. Lorsque la ville tomba aux mains de l'Empire ottoman, la cathédrale fut convertie en mosquée de 1453 à 1931.

 

Aujourd’hui, elle fait office de musée ouvert au public dont l’intérieur a préservé chacun des changements historiques qui s’y sont succédé. Parmi ses plus belles attractions se trouvent de belles mosaïques de Jésus, de Marie et d’autres figures chrétiennes qui ont été découvertes en 1849, ainsi qu’un grand mihrab (niche qui indique la direction de la Mecque, ville sainte de l’Islam), à l’endroit où se trouvait l’autel de la cathédrale, autrefois. Les superbes plafonds voûtés de cette cathédrale témoignent de l’excellente ingénierie de l’époque et constituent l’un des meilleurs exemples de l'architecture byzantine encore debout.  

 

Page suivante