Icon - Defense des Intérêts

Défense des intérêts

Respectez votre promesse

Si nous permettons aux employeurs de modifier rétroactivement les ententes sur les pensions, qu’arrivera-t-il ensuite?

 

En octobre 2016, le gouvernement fédéral a déposé le projet de loi C-27. Cette législation permettrait aux employeurs de modifier les régimes de pension des employés, même après leur retraite.

 

Pour en savoir plus sur le projet de loi C-27

Que sont les régimes de retraite à prestations cibles?

 

Les pensions représentent une rémunération différée et les employés ont déjà rendu leurs services en contrepartie.

Il est mal et injuste de manquer à la promesse sur les pensions. Une entente est une entente

 

Tirelire cassée avec le marteau et l'argent.

 

Ce qui est récemment arrivé aux pensions des employés de Sears est honteux. Malheureusement, le cas n’est pas rare. Lorsqu’une entreprise fait faillite, les grandes banques et les cadres bien payés sont en première ligne, pas les employés et les pensionnés.

 

S’il est adopté, le projet de loi C-27 permettra aussi aux employeurs de modifier les régimes de retraite des employés, même si l’entreprise n’est pas en difficulté financière. La législation n’est pas seulement injuste, elle est également dangereuse. Si nous permettons aux employeurs de modifier rétroactivement les ententes sur les pensions, qu’arrivera-t-il ensuite?

 

De plus, le ministre des Finances a déposé le projet de loi C-27 et a reçu des chèques de paye d’un organisme qui a exercé des pressions en faveur de cette législation et qui pourrait en tirer profit. Alors, qui donc profitera vraiment de cette législation?

 

L’Association nationale des retraités fédéraux s’oppose à cette législation, mais nous avons besoin de votre aide.

 

Depuis le dépôt de ce projet de loi à l’automne dernier, nous avons envoyé des milliers de lettres et organisé des dizaines de rencontres avec des députés, pour leur demander de rejeter ce projet de loi et de respecter leur promesse aux retraités. Depuis plus d’un an, le projet de loi C-27 est embourbé.

 

Et maintenant, dans le sillage des questions sur le conflit d’intérêts du ministre des Finances, le projet de loi C-27 est de retour à l’ordre du jour national. Il est temps de concentrer nos efforts et de pousser le gouvernement à abandonner cette législation.

 

Participerez-vous?

Si nous pouvons compter sur vous, passez à la première étape.